*
MENU
blockHeaderEditIcon
sliderlesartshommederadio
blockHeaderEditIcon

L'HOMME DE RADIO

Après avoir abandonné les pinceaux, Muret se tourne vers la radio. C’est notamment à travers l’émission "Le plat du jour", diffusée sur les ondes de Radio-Lausanne dès 1938, qu’Albert Muret se fera connaître par une large frange de la population de Suisse romande et en France. 

Lors de ces causeries préenregistrées, Muret, mêlant propos salaces et bonnes histoires à recettes croustillantes, invitait les auditeurs à de majestueux repas servis sur des tables imaginaires. Connaissant quelques soucis avec la commission de censure, les chroniques se poursuivront toutefois jusqu'en juillet 1955. 

Si le projet prévu par Muret de publier quelques-unes de ses chroniques radio est resté lettre morte, l’intégralité de ses causeries a été conservées dans leur forme originale manuscrite. 

Les archives sonores de la RTS et la Phonothèque Nationale suisse ont sauvegardé une bonne partie des enregistrements d’époque.


Exemples de ces célèbres causeries :

Cuisinez le cygne (1941) : Au début de 1941, en ces années de guerre, l'Angleterre vient de prendre la décision d'abattre des cygnes, ne pouvant plus les nourrir. Albert Muret, dans une de ses savoureuses Causeries culinaires, évoque la consommation du cygne à travers les âges en Europe. Après fortes digressions, il propose une recette pour apprêter le noble oiseau. Bon appétit, s'il vous en reste!



Fac-similé de la première page du cahier des causeries
gastronomiques de Muret à Radio-Lausanne. Collection privée.

Origine et originalité de la Béchamel (1941) :

Albert Muret, avant de rappeler la recette de la sauce béchamel, évoque la vie du Marquis De Béchameil, grand gastronome du XVII e siècle. 

Avec force détails délicieux, comme toujours, il fait découvrir les caprices de ce "nouveau riche" qui aurait commencé comme marmiton, et dont la passion pour les choses de la table et de la belle compagnie ont dirigé la vie. 

    
Plat du jour (1941)

Albert Muret, chroniqueur culinaire à Radio-Lausanne, mais qui était aussi peintre, romancier et poète, et de plus moustachu et bon-vivant avait accoutumé ses auditeurs aux moutons au curry, au lapin aux haricots et autre bœuf bourguignon. 

Mais ici, restrictions de guerre oblige, il semble trouver son chemin de Damas et il nous explique sa révélation végétarienne. 

Suit une recette de petits pois aux laitues fort appétissante.


Albert Muret lors d'une de ses célèbres causeries à la radio

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail